Le FF1J vu de l’intérieur

Actualités, FF1J 2015, Non classé

Qui a dit que le FF1J s’arrêtait après 4 jours ? Pas moi en tous cas ! Un internaute (membre de l’équipe Com’)  a écrit un article sur le festival. Un bonne occasion de découvrir un FF1J de l’intérieur.

Lien vers l’article : http://www.worncherryrock.fr/articles/ff1j/ff1j.php

Merci

En bonus de cet article, vous trouverez une vidéo de 2 minutes qui résume l’événement à travers des Time Lapse et des photos.

 

« Film d’un jour, film pour toujours »

Actualités, équipes, FF1J 2015, Non classé

« Film d’un jour, film pour toujours », c’est ainsi que le président du jury a conclu la cérémonie d’ouverture le jeudi 14 mai 2015.
50h plus tard, les équipes ont rendu leurs court-métrages et après être passées sur le tapis rouge, il était temps de se rendre à la cérémonie de clôture pour découvrir l’ensemble des productions de ce Festival du Film d’un Jour 2015, et en définitive déterminer les gagnants.

17602331699_0fdf7c20aa_k

Pour ceux qui ont raté cet épisode, les voici :

 

  • Coup de cœur du public : TVn7 – Prise de Conscience – ENSEEIHT Toulouse
  • Meilleure Photographie : Les Blue Velviette – Cran d’arrêt – BTS Jules Viette
  • Meilleur Scénario : Le Studio – La routine – Polytech Lille
  • Chrono d’or : GSImédia – À la folie –ENSGSI Nancy

Les films

 

[youtube id= »JGwVoIGLKlA »]

[youtube id= »8iKMyie3CV8″]

[youtube id= »JCK1nUdpFaA »]

[youtube id= »OBHpwMjspJU »]

 

 

 

Les « SP » veillent

Actualités, FF1J 2015, Non classé

Bien qu’ils ne fassent pas partie de l’équipe organisatrice du FF1J les agents du Service Patrimoine étaient présents chaque nuit pour veiller à la sécurité des festivaliers, comme ils le sont à chaque fois que les locaux de l’UTBM sont utilisés en dehors des horaires d’ouverture.
On pourra notamment les croiser lors du prochain Startup Weekend, au cours du congrès industriel ou du temps où il se déroulait sur Sévenans, au Gala de prestige.

17537685180_da47373804_k

Il faut d’abord savoir que la structure d’un tel événement change pour beaucoup les choses. On accueille des personnes extérieures au sein des locaux, qui plus est à des horaires nocturnes et sans discontinuité, et on transforme également beaucoup les lieux (installation de spots et autres matériels techniques, la restauration est assurée par des bénévoles, les salles de cours sont aménagées en espace de travail ou de stockage…).

Travaillant par roulement, ces agents, tous affiliés à l’UTBM, veillent à la santé et la sécurité des festivaliers ainsi qu’au bon déroulement du festival.

En amont du festival, un dossier sécurité rempli par l’équipe FF1J leur est adressé et ils peuvent alors préparer leur travail.

Ils sont notamment amenés à vérifier la sûreté des installations suspendues, la non-dégradation des lieux, à briefer l’équipe resto sur les règles sanitaires à respecter ou encore à effectuer plusieurs rondes nocturnes pour veiller à ce que personne ne s’endorme sans surveillance dans le bâtiment.
Celui-ci n’est en effet « pas habilité à être un établissement de sommeil, on ne peut laisser une personne seule dormir dans une pièce ».

Pour leur 3ème participation au FF1J en tant qu’agent SP, la responsable HSE de l’UTBM et son accompagnateur nous confient approuver complètement le concept du festival, qu’ils qualifient de « bon enfant », « amusant » et « motivant ».
Ils ne pourront malheureusement pas assister à la cérémonie de clôture mais disent recevoir chaque année le DVD de l’édition en remerciement.

C’est la moindre des choses pour le travail effectué. On les remercie 😉

La nuit décisive

Actualités, FF1J 2015, Non classé

Savez-vous que le FF1J est un festival qui s’étend sur quatre jours, et ce sans interruption ? Et oui, même la nuit on peut rencontrer de drôles de cinéastes au détour d’un couloir.

La com’ prise d’insomnie s’est donc amusée à visiter toutes les équipes pendant la nuit du Vendredi au Samedi, éprouvantes heures de montage pour les concurrents.

17094435543_00811dd8ca_z

Alors que certains sont déjà en train de prendre leur pause-café, le compteur annonce qu’il ne reste plus que 12 heures avant la fin de la compétition. Certains s’amusent à faire du light painting, d’autres se prélassent, d’autres encore planifient les dernières prises qui auront lieu le lendemain.

Pas facile en effet de déterminer si ce qu’on a filmé correspond à ce qu’on voulait avant de passer au montage, il y a donc eu quelques mauvaises surprises comme pour Le Studio qui –si vous vous en rappeliez- nous avait annoncé en avoir enfin terminé avec le tournage un peu plus tôt dans l’après-midi.

Sans titre

Intrigue qui occupe également tous les esprits, l’identité du ronfleur qui a animé la première nuit. Certains le voient près des murs et des fenêtres, d’autres l’ont plutôt repéré vers les tapis ou vers l’entrée… Pas facile de démêler le vrai du faux.
La com’ a bien essayé de découvrir son identité, mais nos recherches se sont malheureusement avérées vaines. On espère quand même que vous avez bien dormi au gymnase !

17712215672_95a6cf9460_z

Fusent alors quelques nouvelles anecdotes de tournage : on apprend l’heure tardive à laquelle ont été rajoutées certaines lignes de scénario, les petites aventures d’Enssa’Tourne en forêt qui rendirent nécessaire un partenariat officiel avec le rayon vêtement du Cora, ou encore les dérives du jury qui nous proposera un film « visionnaire ».

Et alors que dans les différentes équipes, on se relaie pour effectuer le montage nous avons pu recueillir le ressenti d’UT’Prod, et notamment celui de ceux qui ont déjà fait le FF1J côté Orga :« C’est une tout autre notion du temps, il n’y a aucun temps mort ! Même en pause on ne s’arrête jamais de penser au court-métrage. C’est beaucoup plus de pression mais on adore ! »

L’Equipe Com’ ou « Les Hommes de l’Ombre »

Actualités, FF1J 2015, Non classé, Staff

Loin des lumières des projecteurs et des prises de scènes, se trouve une équipe partageant toute l’actualité du FF1J en temps réel : l’équipe Com’ !
La «Team de l’Ombre» est composée d’étudiants de l’UTBM venant de tous les départements.

10646690_10205387590862803_4218316166211198000_n

Pour la plupart c’est leur premier investissement dans ce Festival, hormis quelques personnes, adepte du staff FF1J depuis plusieurs années ! Dans cette atmosphère, la bonne humeur et les fous rires règnent. Tout le monde passe un très bon moment, tout en restant sérieux dans les missions qui leur sont confiées. Au programme interview des équipes, du staff et bien entendu suivi de l’événement sur les réseaux sociaux et le blog du festival.

A l’unanimité des membres de l’équipe, le verdict est le suivant : « Au vue de leurs scénarios et idées, les équipes participantes sont toutes déjantées ! ». Mais ils ont hâte de découvrir leur court-métrage !

Toute l’équipe Com’ souhaite bonne chance à l’ensemble des participants pour les dernières heures de montage !

La vie mouvementée d’un respo’ équipes

Actualités, FF1J 2015, Non classé, Staff

Sébastien De Salve De Bruneton, aussi appelé Slip’ par une bonne partie du staff, est en charge des équipes et des pilotes. De la préparation, à l’accueil et au suivi de ceux-ci, il était l’interlocuteur des participants.

Il s’était lancé le défi de ne pas dormir pendant 48h, nous l’avons questionné pour connaître le résultat de cette expérience : « J’ai du laisser tomber car je me serai endormi pendant la journée du samedi, alors qu’on a besoin de moi. J’ai quand même tenu 41h, ça n’a pas été si compliqué car j’étais très occupé. »

Slip'

Parmi ces occupations, il gérait le staff et les équipes et s’est également retrouvé à gérer quelques imprévus, comme les appels de la presse. Il a laissé entendre cependant qu’il était plus simple d’encadrer les équipes participantes que le staff : « Les équipes posent des questions et c’est normal car ils ne sont pas d’ici et ne connaissent pas nécessairement le festival. Le staff m’interroge de la même façon, mais eux ont déjà été briefés, entendre la même question plusieurs fois… C’est plutôt agaçant. »

 

Il aime s’investir dans ce qu’il fait, et afin de préparer au mieux l’événement s’était beaucoup entretenu avec les anciens organisateurs. Il avait fait partie de l’organisation lors de la précédente édition du festival, en tant que responsable cuisine et avait assisté l’équipe logistique par moment.

 

Son seul regret : ne pas avoir eu de profonde discussion en pleine nuit, en refaisant le monde en se goinfrant d’une multitude quatre-quarts.

Au cœur du festival

Actualités, FF1J 2015, Non classé

FF1J coffeAlors que le FF1J est pour moi une première, je ne peux m’empêcher d’écrire quelques lignes sur ce que je vis pendant ces 3 jours … intenses.

Faisant partie de l’équipe Com’ en tant que photographe, ma mission consiste à faire vivre le festival en agrémentant les articles des rédacteurs de jolies photos représentatives de l’événement. Je me balade au gré des demandes et des disponibilités des équipes.

Le job permet de prendre du recul tout en étant au cœur du festival ! Le jour, on essaie de rendre le tournage des équipes inoubliable en faisant ressortir la pression de la « deadline 50h » ; la nuit, on cherche des portraits subtils de gens qui tournent tant bien que mal, ou qui, (c’est le plus fréquent), glanent quelques heures de sommeil que la fatigue a bien voulu leur accorder.

Reportage-équipes-19 Dodo

Enfin, être photographe au FF1J implique de couvrir les parties importantes du festival comme les cérémonies d’ouverture et de clôture. Ces dernières reflètent l’impatience des équipes quant à l’annonce du thème final puis, celle du vainqueur. Bien sûr, donner un coup de main à un membre du FF1J est permis et c’est même la mission de tout le monde : s’entraider pour passer un WE inoubliable !

Cérémonie d'ouverture-24

Pour ma part, je passe un bon festival, particulièrement riche en photographies et pauvre en sommeil ! Je vous laisse maintenant, j’ai des images à publier ! 😉

 

Nico Petit.

Les deux minutes du respo’

Actualités, FF1J 2015, Non classé, Staff

Nous avons enfin pu interviewer notre cher responsable du festival qui a réussi à trouver quelques minutes à nous accorder.17530289960_b41516d572_k

Ça fait quoi d’être responsable de LA 10ème édition ?
« Pas grand chose. On essaie de mettre en œuvre l’édition anniversaire, tout en restant réaliste et en gardant les pieds sur terre »

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans l’organisation du festival ?
«
Le plaisir de voir que tout le monde est content de participer ! »

Quel est ton ressenti sur les jours passés ?
«
Étonnant, sympa, intéressant et en constante ébullition car on est constamment en train de réagir à tous les imprévus qui peuvent arriver pour répondre aux attentes de tout le monde. »

As-tu eu des moments où tu t’es dis « là c’est vraiment la merde » ? 
« J’ai ressenti une châtaigne au milieu de la gorge au moment des coupures d’électricité car je ne savais pas si ça allait durer toute la nuit »

Combien de fois as-tu participé au FF1J ?
«
C’est ma troisième participation. Avant d’être responsable du festival j’étais responsable communication deux année de suite. »

Et qu’est-ce qui t’as donné envie d’être responsable ?
« C’est un festival qui compte beaucoup pour moi, qui me tient a cœur, il est normal d’évoluer vers d’autres postes »

As-tu des craintes pour la cérémonie de ce soir ?
« On est jamais à l’abri, comme on a pu le voir cette nuit, mais on fait entièrement confiance à l’équipe tech’. Ils sont très performants. »

Merci à Lyzer pour cette interview et toute l’équipe lui souhaite un bon courage pour ce dernier jour !

« Enssa’Tourne » les serviettes

Actualités, équipes, FF1J 2015, Non classé

En fait non, ils ne dansent pas mais nous ont parlé de transpiration dès les premières minutes de l’interview. Les odeurs semblent les perturber : cancoillotte, renfermé… Car oui, nous les avons retrouvés dans une cave.

Ensatourne

« Alors comment s’est passée votre première nuit ?

– Avant d’aller se reposer au gymnase dans lequel on pouvait dormir, nous avons décidé de faire un maximum de repérage et tester les scènes à tourner. C’est quelque chose que l’on a retenu de l’an dernier, répéter comme ça nous a permis de nous concentrer uniquement sur la technique pendant le tournage.  »

Ils ont défini que la plupart de leurs plans se situeraient dans une cave. C’est dans cet espace clos qu’ils auront donc passé de nombreuses heures à filmer. Ils tiennent à souligner qu’ils sont très bien nourris !

« Quelle difficulté majeure avez-vous rencontrée jusque là ?

– A l’étape du scénario, nous l’avions quasiment bouclé… Puis on a décidé de tout recommencer, on a effacé le tableau et on est parti complètement sur autre chose. Quand le jury est arrivé, nous n’avions rien à leur présenter, à tel point qu’ils ont cru qu’on leur faisait une mauvaise blague.

– A part ça, est-ce que suivez une méthode spécifique ?

– Ça veut dire quoi méthode ?

– Bon… Et vous êtes dans les temps ?

– Non, dans le lac. »

Merci Enssa’Tourne pour ces informations et bonne chance à vous !

Les « 4 à Strophes » de la numérologie

Actualités, FF1J 2015, Non classé

C’est cette nuit que nous avons eu le plaisir d’interrompre les 4 à Strophes dans leur montage, désireux de leur soutirer quelques informations.

17715036241_0ecf2f5c0f_z

Alors que le soleil s’était couché depuis déjà un bon petit moment et que le compteur se rapprochait  peu à peu des dix dernières heures, l’équipe semblait détendue. C’est 4 contre-court-métrages que ses membres ont prévu de nous présenter ce soir. Mais contrairement à ce qu’ils aimeraient faire croire, on se doute un peu qu’ils ne comptent pas les combler avec des vidéos de chatons.

Les 4 à Strophes avant d’être une belle bande de perturbateurs, c’est aussi un fantastique travail d’équipe. Établi sur la polyvalence de chacun –plus développée chez certains que chez d’autres- il s’allie à un redoutable sens de l’humour. Leur principale source d’inspiration et de motivation ne serait autre que les 70% d’internet envahi par les chats.

Nous avons également découvert une certaine obsession pour le chiffre 4 : un tableau coupé en 4, 4 courts-métrages de 2 minutes (La moitié de 4 minutes !), la promesse de 4 anecdotes autour d’un buffet… Et même si ils comptent un peu plus de membres dans leur équipe, on sent que ce n’est pas la célébration de la 10ème édition qui risque de les faire changer de fétiche… un chat peut être ?

En attendant ils se tâtent toujours pour savoir si oui ou non le responsable peut encore leur servir.