La rencontre avec les RedTube Zouzou fut très «cacatesque». Nous n’avons pas pu savoir d’où  ils venaient, car ils ont préféré répondre négativement à la question posée. Concernant le thème, après la réponse «caca», ils ont cependant ajouté qu’il était « créatif » mais qu’il était cependant difficile de trouver des idées. Pourquoi ont-il participé ? Parce que c’est cool.

123 Comments

  • antolujenicalain

    Frank Michael est né à Parme en Italie. Ses parents se sont installés dans la région de Liège en Belgique, où Frank continue de vivre près de sa maman et de sa fille.

    Pour Frank, l’aventure commence en 1974 avec l’enregistrement d’un premier disque Je ne peux vivre sans toi. Frank travaille encore dans une usine comme technicien en électronique, mais depuis l’adolescence il rêve de chanter.

    Au rayon de ses souvenirs, il y a déjà la première guitare que lui a offerte son père à quatorze ans, les radio-crochets, où il rafle plusieurs fois le premier prix. Pour la consécration, il lui faudra attendre 1976 et la sortie de son troisième 45 tours Dites-lui que je l’aime.

    Dès lors, Frank Michael tisse sa toile. Tout doucement, sans faire de bruit et à l’écart des circuits traditionnels qu’empruntent la plupart des stars des hit-parades. Son auditoire, il le conquiert sur le terrain en multipliant les galas et en misant sur le bouche à oreille. Au programme de son récital : des chansons d’amour, des chansons de charme, des chansons populaires.

    Des je t’aime, il en a fait son thème et il assume sans complexe. « Parce qu’on est jamais décalé, dit-il, si l’on est sincère… ». D’ailleurs, il fait mouche ! En témoigne un palmarès à faire pâlir les prétendants au Top 50 : 25 ans de carrière et 10 millions d’albums écoulés dans tout un chapelet de pays, de la Belgique à l’Italie en passant par le Canada et même le Japon. Le public répond présent. Frank Michael vend des disques et déplace les foules.

    Ce champion du romantisme chante à guichets fermés dans presque chacune des villes. À peine annonce-t-il sa venue que les fans se ruent littéralement sur les locations. Certaines admiratrices n’hésitent pas à parcourir des centaines de kilomètres pour venir témoigner à leur idole un soutien inconditionnel. Elles succombent à ses mélodies d’amour et à sa simplicité. L’amour toujours. Frank Michael persiste et signe. Plus de 300 chansons, une vingtaine d’albums, une quarantaine de 45 tours et une vingtaine de disques d’or.

    Ses grands tubes sont :

    Dites-lui que je l’aime ;
    San Angelo, Entends ma Voix ;
    Toutes les Femmes sont Belles ;
    Il est toujours question d’Amour ;
    Le petit Café du Grand Amour ;
    La force des Femmes.
    2003 a été une année remplie de grands événements pour lui, puisqu’il a changé de maison de disques et a signé pour une nouvelle histoire d’amour avec Warner Music France. Son premier album sous la houlette de Warner Music, intitulé Entre Nous, s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires. Il comportait 14 chansons inédites et exceptionnelles, signées par les prestigieux Claude Lemesle, Michel Mallory, Didier Barbelivien, Michel Jourdan et le non moins célèbre Johnny Hallyday, qui a également composé un des titres.

    En avril 2003, Frank s’est envolé à Nashville pour enregistrer avec les musiciens d’Elvis, le TCB BAND, les grands succès d’Elvis Presley avec des textes français de Michel Mallory ; l’album Thank you Elvis était né.

    Autre évènement, en fin d’année 2003, 15 représentations à l’Olympia accomplies avec succès avec en invités d’honneurs les musiciens d’Elvis Presley et les Imperials (choristes d’Elvis Presley). Un DVD a immortalisé cet événement exceptionnel.

    En novembre 2004, l’amour toujours, Frank Michael persiste et signe. Pas de doute sur le contenu de son album, dont le titre annonce la couleur La Force des femmes. Cet album s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires (double disque d’or) en seulement 9 semaines. Et dès sa sortie, l’album s’est retrouvé à la huitième place du TOP 50 en France.

    C’est également pour les fêtes de fin d’année 2005 que la compilation intitulée Pour Toujours s’est vendue à plus de 100 000 exemplaires. Cette compilation a également connu un énorme succès dans les hits parades allemands.

    C’est le titre Toutes les femmes sont belles qui est la chanson fétiche des Allemands. D’autres interprètes allemands ont réadapté ce titre en langue allemande et une magnifique version espagnole a également vu le jour sous le titre Son Todas Bellas.

    En mars 2006, Frank s’est produit pour la quatrième fois à l’Olympia et de nombreux fans de toutes les régions de France et même de Belgique ont répondu présents pour ce grand rendez-vous.

    C’est en novembre 2006 que Frank interprète 12 nouvelles chansons inédites, dont il a composé la musique en tandem avec son fidèle complice René Jonet. « En restant fidèle à mon style, confie-t-il, j’ai décidé de varier un peu plus les rythmes et les arrangements de mes mélodies, c’est pour cela que j’ai nommé cet album Les couleurs de ma vie.

    Pour la cinquième fois, les textes sont signés par Michel Jourdan, un parolier prestigieux, auteur des plus grands succès de Mike Brant ou de Julio Iglesias, de nombreux tubes pour Barbra Streisand, Frank Sinatra ou pour le duo Segara-Bocelli. Cet album s’est vendu à plus de 150 000 exemplaires (double disques d’or).

    En mars 2007, Frank crée encore l’événement en rassemblant près de 5 000 personnes au Palais des sports de Paris. Des enregistrements CD et DVD de cette magnifique soirée étaient disponibles dès le mois de novembre.

    Le futur de Frank passera, en 2008, par l’enregistrement d’un album inédit, dont nous ne pouvons encore dévoiler le contenu, mais qui surprendra à coup sûr.

    Autres grands moments de cette année, chaque concert de la tournée des 30 ans de carrière tâchera de s’articuler autour de quelques-unes de 450 chansons signées et interprétées par Frank, sans pour autant négliger ses succès récents une tournée pour laquelle les nouvelles dates ne cessent d’affluer et qui devrait passer par les plus grandes villes de France, de Belgique, de Suisse, d’Espagne, mais également dans certaines localités où le chanteur des amoureux ne s’était plus produit depuis un certain temps.

    Le double concert du Palais des Congrès de Paris, le 24 mai, sera la cerise sur le gâteau que les fans des quatre coins de l’Hexagone et bien au-delà attendent avec impatience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.