Le soleil a fini de se lever sur le campus, et c’est la dernière ligne droite pour les équipes.

Mais ce n’est pas la première de mes préoccupations, car cette nuit, une étrange histoire a été portée à ma connaissance. Celle d’un lieu mystérieux dont personne n’ose parler, celle d’une pièce dont la seule mention dans une conversation provoque la panique la plus totale. Je vais maintenant vous conter l’histoire… des Toilettes Hantées !

Et puisqu’un bon article ne peut se faire sur la simple base de témoignages, j’ai choisi de braver les interdits et de pénétrer moi même en ce lieu sinistre. La porte qui y menait était tout ce qu’il y a de plus normal, et pourtant, mon premier pas à l’intérieur fut accueilli par un hurlement à glacer le sang. Ce rugissement puissant était accompagné d’un vent furieux porteur d’une chaleur étouffante, mais il en faut plus pour me décourager, et curieux de découvrir les mystères du festival, j’ai continué mon exploration.

Il s’avéra que je n’étais pas le seul à avoir posé les pieds en cette antre maléfique. En effet, je découvris un peu plus loin un message laissé par un prédécesseur , probablement tracé à la hâte avant que son auteur ne disparaisse dans d’étranges circonstances :

Ni une ni deux, les pièces du puzzle s’assemblèrent dans mon esprit, et l’origine des rumeurs colportées sur ce lieu m’apparurent évidentes : Les toilettes hantées avaient un sèche mains mal réglé et des dévideurs de papier toilette vides.

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *