Il est 10h du matin, nous avons une mission : trouver les Veezual afin d’assister à leur tournage. Direction Belfort où l’équipe à dormi la nuit dernière. A peine arrivés à Belfort que l’équipe nous annonce qu’ils repartent en direction de Montbéliard (oui oui c’est de là qu’on venait au départ).
Retour à la case départ (ciel, mon essence !) et nous voilà finalement dans un parc de l’aire urbaine que je ne nommerai pas, dans lequel l’équipe a prévu de tourner sa scène finale.

Après un peu plus de 20 heures d’épreuves, l’équipe semble être sereine. « Notre timing est ok, on a globalement fait le tiers du travail » nous lâchent-ils alors qu’ils déploient leur matériel, qui est impressionnant comparé à certaines autres équipes du festival.

Le long de l’Allan, les Veezual plantent le décor et s’apprêtent à tourner, en tout cas une chose est sûre le cours d’eau va être mis à contribution. L’ambiance est bonne enfant mais néanmoins très professionnelle, et certains passant s’arrêtent quelques instants, curieux de voir une jeune fille à genou sur un ponton, entourée de caméras.

A tous ces curieux nous leur donnons rendez-vous samedi soir afin de voir le résultat des 50 heures de travail des Veezual, ainsi que des autres groupes.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *