Blog

Blog

[Interviews] Maneki media

FF1J 2017

C’est au son de leur guitare que nous accueille l’équipe de Maneki Media. Cette seconde équipe de l’école ENSGSI de Nancy nous a fait part de leur grande inspiration pour le thème de cette année.

Leur technique ? Une séance de créativité en extérieure, pour souder l’équipe et aller plus loin dans leur scénario.

La team souligne aussi la grande présence du jury qui leur a été d’une énorme aide tout au long du festival mais nous partage aussi leur souhait d’une nouvelle contrainte lors des 50 heures : un plan imposé avec une autre équipe, qui permettrait de découvrir les membres des autres équipes et partager les expériences de chacun.

Digne représentant de leur école, ils sont cependant à fond derrière la seconde équipe : « On les supporte à 200%, on sera toujours là pour eux », »c’est nos potes », une belle leçon de solidarité et de partage.

En tous cas, l’équipe est fier de leur travail et surtout de leur gestion du temps malgré la contrainte de partage de matériel avec l’équipe GSI Média.

Leur dernière attente ? La cérémonie de fermeture qui aura lieu ce soir, à 20 heures pour enfin se reposer après ce festival « excitant » mais « fatiguant ».

Quand au mot de la fin sur le festival, c’est de nouveau au son de la guitare qu’on le retrouve : « C’est une magnifique aventure ».

[Interviews] TVn7

FF1J 2017

C’est avec une voix cassée et une bonne dose de fatigue que l’équipe TVn7 à rendu son film.

Fortement inspirés par le thème qu’ils ont considéré comme « l’un des moins pires », l’équipe n’a pas manqué d’idées pour alimenter son scénario.

La concurrence ? Aucune peur, « Nous on est une trop bonne équipe ».

Les 6 membres sont par ailleurs très satisfaits de leur pilote « dévoué » et « porte-bonheur ».

Ce qu’ils proposent pour dynamiser les prochaines éditions du FF1J ? De nouvelles contraintes, comme un personnage ou encore une phrase imposés.

En avance avant la fin du chrono, l’équipe a eu le temps de faire un premier visionnage afin de peaufiner au mieux leur réalisation.

L’équipe, dont trois membres sont des anciens du FF1J nous avoue que ce festival a provoqué un déclic les années passées, leur permettant de souder leur groupe dans l’optique de réaliser des projets plus innovants les uns que les autres.

Le mot de la fin : « A l’année prochaine ! »

[Interviews] Enssatourne

FF1J 2017

Enssatourne participe pour la première fois au Festival du Film d’Un Jour. Et pour leur première, ils trouvent l’organisation au poil : « Tout est comme on l’avait prévu  » , « on mange super bien ». Leurs sorties et tournages en plein air sont assurés par leur pilote qu’ils qualifient de professionnel : « Mais franchement, les pilotes sont oufs. Ils assurent graves »

Les animations sur le campus de Montbéliard (ndlr. lieu où logent les équipes) leurs permettent de décompresser. Les escapades dans les alentours leur ont aussi permis de découvrir le panorama Franc-comtois. Pour cette équipe, « la région en elle-même est un véritable atout pour le festival par ses jolis paysages ».

L’équipe n’attend plus que la fin des 50 heures impartis pour profiter de leur après-midi avec au programme la visite du village ou encore la séance de massage offerte pour l’occasion avant de se retrouver à la soirée.

Un mot sur l’organisation : « Merci pour la qualité et la quantité de la bouffe, faut le dire c’est génial »

[Interviews] Skippy Squad

FF1J 2017

Place à la Skippy Squad, une première édition pour cette jeune équipe toutefois composée d’anciens membres. Leur impression de cette édition est unanime : « C’est super ce FF1J, l’organisation est bien faite, les équipes sont bien accompagnées, les pilotes sont des connaisseurs de la région, et la région en elle-même est un cadre super pour tourner avec de jolis paysages »

L’équipe a passé de nombreuses heures en tournage, qui ont été de grands moments de plaisir. Maintenant, place au montage et à la préparation de la cérémonie de clôture, qui aura lieu cette année à la MALS de Sochaux.

Un message à faire passer ? « Merci à l’équipe d’organisation et bon courage » , « c’est une super équipe, tous drôle, tous sympa » ,  » continuez comme ça ! « 

[Interviews] Psychologiquement difficile, Responsable Jury

FF1J 2017

Un job en Or !

En une seule phrase : « conduire le jury où il le souhaite » ! D’après Eloïse, c’est un travail « cool » et en même temps « crevant » ! Un travail qui épuise tous les responsables jury de chaque édition sans exception ! Déjà 600 kms parcourus en 2 jours, un peu comme un Paris-Marseille !

Des jurés de qualités

Comme chaque année, vivre avec les jurés pendant 3 jours est un enfer, des deux côtés ! Les jurés ne supportent plus la pilote : « oh ****** ! Mais qu’est-ce qu’elle est chiante celle là ». Des taquineries qui montrent la bonne ambiance du groupe !

Nous n’avons plus qu’à espérer qu’Eloïse ne se perde pas en allant à la Mals de Sochaux !

 

 

Au Village du Film d’Un Jour #4

Non classé

Au village du film d’un jour on y trouve…

… un stand FF1J !

Le stand FF1J est un stand pour les enfants, mais les parents sont les bienvenus pour souffler les réponses ! Ils doivent répondre à des minis quizz. Si la réponse est bonne, ils peuvent avancer leur jeton sur le plateau et ainsi de suite jusqu’à la case finale.

3 enfants étaient en train de jouer quand je me suis approchée d’eux. Maxence, Albane et Nessma qui ont entre 7 ans 1/2 et 11 ans1/2 étaient sagement en train d’écouter la dernière question. « Quelques questions sont difficiles mais pas toutes. On est trop fort. » me disent-ils.

Après leur avoir expliqué le contexte du festival du film d’un jour, je leur ai demandé ce qu’ils feraient, s’ils devaient tourner un film sur le thème derrière le miroir ? Maxence très inspiré raconte  » je prendrais un miroir, je passerais à travers et j’arriverais dans un monde parallèle à plusieurs dimensions. »

Un stand qui attire du monde, ludique et instructif.

[Interviews] La responsable Équipes, une mère de famille

FF1J 2017

Léa est la responsable équipes de cette douzième édition du festival. Son rôle? Savoir en tant et en heure où sont les équipes, et s’assurer que tous leurs besoins sont satisfaits. Elle doit aussi superviser les pilotes et communiquer constamment avec eux, notamment pour que les repas puissent être apportés aux équipes sur leurs lieux de tournage.

Cette année, le recrutement des pilotes a été difficile, à un jour du festival il en manquait toujours deux. Et dès l’arrivée des équipes, l’une d’elles s’est trompée de lieu de rendez-vous… Une première cependant, « nous n’avons perdu aucune équipe pour l’instant! », ça promet!

 

[Interviews] La Logistique, un boulot de ouf !

FF1J 2017

Nous rentrons Gaëtan, co-responsable de la logistique, il décrit son rôle avec simplicité : « Donnez moi un lieu de départ, une heure et un lieu d’arrivée, et je fais le taff. »

C’est sa première participation au Festival et il a été impressionné par l’organisation nécessaire. Il souligne également la bonne ambiance, qui rend son travail plus agréable. La difficulté? La chaleur ajoutée à l’effort physique nécessaire pour charger et décharger le matériel, heureusement, le reste de l’équipe logistique est là pour l’aider.

Le record de la plus grosse commande au drive supermarché de Montbéliard, datant d’il y a 7 ans, a été battue cette année. En effet, l’équipe logistique a récupéré les 700 kilos de nourriture et 1000 litres de boisson commandés par nos cuistots.

Gaëtan a également eu l’occasion de devenir acteur d’un jour, en intégrant le tournage d’une des équipes. Quant au thème, il lui évoque « le côté obscure présent en chaque homme ». Tout un programme…

 

 

Au Village du Film d’Un Jour #3

Non classé

Au village du film d’un jour on y trouve…

… un stand Réalité Virtuelle !

 

Le stand de réalité Virtuelle est animé par Stay, bénévole du FF1J ! Il est 15h00 quand nous l’ interviewons :

« Depuis le démarrage à 14h00, nous avons eu une dizaine de jeunes. Ils sont hypers impatients de voir comment ça fonctionne et de tester le casque virtuelle ». Il y ‘a des fils partout, un PC sur lequel on voit une scène et du monde qui attend ! Il espère voir des adultes, les prochaines heures et demain 🙂

Pendant que j’ interview Stay, une jeune fille est en train de jouer, elle porte un casque et tient dans ses mains deux manettes. Elle doit se déplacer et trouver un fantôme pour ensuite le prendre en photos. Elle a trouvé ça assez bizarre d’être dans un autre monde et dans une autre pièce, mais c’est cool. Lorsqu’on porte le casque, on ne voit plus ses mains ni ses pieds, on voit juste les manettes et on entend des voix. « C’est assez perturbants » me confie t-elle.

Au Village du film d’Un Jour #2

Non classé

Sur le Village du Film d’Un Jour on  trouve…

… un stand bricolage !

 

Pour le plus grand bonheur des enfants, les bénévoles animent le stand bricolage. Ils leur apprennent des techniques d’animation d’image à partir de dessins. Ils ont le choix entre trois animations : Zootrope, Thaumatrope et phénakistiscope. De drôles de noms n’est-ce pas? Mais qu’est-ce que c’est?

  • Le zootrope donne l’illusion de mouvement d’un personnage dessiné sous forme de manège
  • Thaumatrope est une animation de deux petits cercles reliés par une ficelle qui tournent
  • phénakistiscope est un disque tournant animant des personnages

« Il y’ a en permanence 5 ou 6 enfants sur le stand, c’est cool. Les parents sont épatés par la maitrise des gestes et des dessins effectués par les enfants » raconte Claire co-responsable du village. Ils réalisent de supers dessins animés à partir de rien.